Le Quotidien du Midi


 

Le GIEC constate une accélération du réchauffement climatique

PARIS. Le GIEC (Groupe Intergouvernemental d’Experts sur l’évolution du Climat) a publié ce mercredi un rapport (photo/diplomatie.gouv.fr) sur « L’océan et la cryosphère dans un climat en évolution ». Fruit d’une collaboration internationale de près de 180 scientifiques issus de plus de 87 pays, du Nord comme du Sud, et sur la base des connaissances les plus récentes, ce nouveau rapport du GIEC décrit les interactions observées et futures entre réchauffement global et évolutions des mers, des pôles et des glaciers, ainsi que les risques que ces transformations induisent pour les populations humaines et les écosystèmes. Le constat du GIEC est sans appel : le réchauffement s’accélère et l’océan et la cryosphère sont bouleversés par le changement climatique avec notamment des impacts sur les récifs coralliens, les côtes basses et les îles, les écosystèmes de montagne, le pergélisol et les glaciers. Le niveau de la mer s’élève à un rythme de plus en plus rapide et l’absorption croissante de CO2 dans l’océan a entraîné une acidification qui s’accélère. Cette acidification, combinée au réchauffement et à la désoxygénation des eaux, cause de nombreux dommages au système océanique et à la biodiversité marine, avec notamment des effets importants sur la pêche. Les impacts vont donc bien au-delà des milieux qui sont directement affectés et contribuent au réchauffement global de façon alarmante. La fonte de plus en plus marquée des glaces et neiges de l’Arctique affaiblit les capacités naturelles de réfléchissement des rayons solaires (albédo), régulateurs majeurs des températures. L’océan et la cryosphère sont des éléments essentiels du système climatique global. Cette dégradation des écosystèmes démultiplie les risques pesant sur les populations, en entraînant une dégradation des pêcheries, des dommages sur les infrastructures, des problèmes sur l’approvisionnement en eau douce, des impacts sur la santé humaine, sur la sécurité alimentaire ou encore sur le développement du commerce et du tourisme. Le rapport démontre qu’il faut réduire d’urgence les émissions de gaz à effet de serre pour limiter l’amplification de tels changements dans le futur et leur lot d’événements extrêmes. (25/09/2019)


Des centaines de personnalités fichées par Monsanto

LYON (Rhône). Ces derniers jours, plusieurs médias ont relayé que des listes de personnalités établies pour le compte de Monsanto (photo/R.F/ACTUA Press Photo News) en 2016 pourraient avoir enfreint les principes éthiques et les réglementations légales. Dans un communiqué publié ce jour, Bayer souligne : « D’un examen préliminaire de la situation, nous comprenons que cette initiative ait suscité des questionnements et des critiques. Ce n’est pas ainsi que Bayer envisage le dialogue avec la Société et les parties prenantes. Nous souhaitons nous excuser pour ce comportement. A l'heure actuelle, rien n'indique que les documents en question ait violé des dispositions légales. Bayer fera appel à un cabinet d'avocats externe pour évaluer la mission commandée par Monsanto auprès d’un partenaire externe et les allégations contenues dans le document en cause. Le cabinet d’avocats informera également toutes les personnes figurant sur les listes, des informations recueillies à leur sujet. Bayer coopérera pleinement avec les autorités françaises dans leur enquête. Matthias Berninger, le nouveau directeur des affaires publiques du Groupe en Allemagne, a été chargé d'évaluer le sujet en interne. Il effectuera également une analyse du comportement des parties internes et externes impliquées dans l’exécution du projet. Notre plus grande priorité est d’agir en transparence. Dans l'immédiat, nous avons décidé de suspendre notre coopération avec les prestataires de services externes concernés. Le principal manager de Monsanto responsable de ce dossier a quitté l’entreprise peu de temps après l’acquisition. Nous examinons actuellement les décisions que nous pourrions être amenés à prendre, à la fois en interne et vis-à-vis de tiers. Nous défendons l’ouverture et des relations loyales avec tous les groupes d’intérêts. Nous ne tolérons pas les comportements contraires à l'éthique dans notre entreprise. Bien entendu, cela s'applique également aux réglementations sur la protection des données dans toutes les juridictions dans lesquelles nous opérons. Bayer est un groupe international des Sciences de la vie, dont les cœurs de métier sont la santé et l’agriculture. Les produits et services de Bayer sont conçus pour répondre aux enjeux d’une population mondiale croissante et vieillissante, en protégeant chacun au quotidien ». (12/05/19)

 

 


En bref


 
 
ce site a été créé sur www.quomodo.com